A propos de nous

« N’acceptez jamais la défaite, vous êtes peut-être à un pas de la réussite ».

Jack E. Addington, Avocat, professeur et écrivain américain

« Une avocate dans la cité »

Maître Alexandrine PANTZ est avocate au Barreau de Toulouse depuis plus de 10 ans. Elle bénéficie d’une solide expérience de l’entreprise, de l’économie numérique, et de la recherche grâce à un parcours professionnel atypique.
Son expérience précédant l’avocature l’a conduite à des fonctions de Présidente d’association culturelle, de juriste à l’international à UNIDROIT, de chargée d’affaires auprès du CNRS, mais également dans de grands cabinets parisiens.
Avocate et dans la cité puisqu’elle anime régulièrement des ateliers sur le droit du numérique à La Mêlée Numérique, elle est chargée d’enseignement auprès des Universités toulousaines : à l’IRIT, dans le Master 2 Propriété intellectuelle.
Ces expériences sont la source de sa compréhension du monde de la recherche, de l’économie numérique et du spectacle, de leur environnement législatif et réglementaire.
Les entreprises innovantes ou créatrices, ont des problématiques liées à leurs activités spécifiques et aux marchés qu’elles développent, mais aussi des besoins quotidiens tels que le droit des affaires, l’immobilier, le droit bancaire, etc…

C’est pourquoi le cabinet est structuré autour de deux activités : le contentieux et les contrats d’affaires,

et de trois thématiques principales : la propriété intellectuelle, le droit du numérique et le droit des affaires.

 

C’est ainsi que Maitre Alexandrine PANTZ accompagne régulièrement des entreprises innovantes pour la mise en place d’une stratégie de valorisation de leur catalogue de propriété intellectuelle. Elle accompagne également des labels de musique pour la valorisation de leurs droits, et défend des photographes face aux diffusions de masse sur internet.
Maitre Alexandrine PANTZ a défendu, des créateurs et des services de R&D dans le cadre de procédure en reconnaissance de contrefaçon, et indemnisation.

Le succès de votre dossier nécessite une bonne compréhension de votre litige et de votre environnement, l’obstination à réunir des éléments de preuve judiciairement recevables, et la construction d’une stratégie de défense cohérente avec vos objectifs.

Maitre Alexandrine PANTZ s’engage en tant qu’Avocate avec conviction, implication, rigueur, et passion, à vos côtés.

Elle est :

Votre défenseur

Défendre. L’avocat est le défenseur de vos droits en toutes circonstances, et votre représentant devant toutes les juridictions. En toute confidence, vous lui confiez vos intérêts. Maître Alexandrine PANTZ portera votre voix, et vous défendra avec conviction.
Toute cause a le droit d’être jugée, et aucune n’est définitive tant que tous les recours judiciaires, français et européens, n’ont pas été épuisés.
Tout citoyen, demandeur ou défendeur, possède comme droit fondamental le droit à « ce que sa cause soit entendue par un Tribunal impartial, et dans des délais raisonnables. » (Convention Européenne des Droits de l’Homme.)

  • Défendre est aussi savoir imposer les positions de ses clients dans les négociations, anticiper et sécuriser les dossiers.
  • Défendre c’est avoir l’obstination de vouloir faire aboutir la voix de son client.
  • Défendre c’est avant tout conseiller.

 

Votre conseil

Conseiller est déjà défendre.

Savoir conseiller est sans nul doute le plus délicat : compréhension et écoute, anticipation et persévérance, mais conseiller avec mesure ;
Car il s’agit également d’assister et d’accompagner pour implanter les stratégies définies, et les mener à leur réussite.
Maitre Alexandrine PANTZ envisage la protection de la propriété intellectuelle par la compréhension du processus de création. Sa facilité à s’imprégner des univers, des technologies, et des créations de ses clients, son aisance à comprendre les enjeux de chacun, et sa capacité à apprendre de nouvelles techniques, lui permettent d’appréhender au plus juste les problématiques qui lui sont présentées.
Gouverner c’est prévoir, mais prévoir c’est savoir; pour cela il faut être bien conseillé. La prévention est la meilleure des attaques. C’est dans cet esprit que « conseiller c’est déjà défendre. »
En toutes circonstances, le serment de l’avocat guide ses choix : « Je jure comme avocat d’exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité. »